À seulement deux mois de la fin de l’année 2018, les ventes de SEAT continuent d’afficher une croissance record. Entre janvier et octobre, l’entreprise a vendu 449 000 unités dans le monde, soit 13,7 % de plus qu’à la même période en 2017 (395 100). C’est le meilleur résultat dans l’histoire du constructeur : il dépasse le chiffre atteint entre janvier et octobre 2000 (433 600 véhicules). En octobre, les ventes ont chuté de 16,8 % (total de 33 400 unités vendues). Cette diminution s’explique par la montée en flèche des ventes avant l’introduction de la norme WLTP.

Wayne Griffiths, vice-président des ventes et du marketing chez SEAT, a indiqué : « Les résultats d’octobre étaient prévisibles à la suite de la hausse des ventes de presque 40 % en juillet et en août en raison de l’introduction de la norme WLTP. Le volume devrait se stabiliser en novembre et nous nous attendons à reprendre le chemin de la croissance pour les prochains mois. SEAT a pour objectif de terminer 2018 en affichant une croissance à deux chiffres pour la deuxième année consécutive et d’atteindre le chiffre de vente le plus élevé de son histoire. »

L’Allemagne, l’Espagne, le Royaume-Uni, la France, l’Italie ainsi que l’Algérie sont à l’origine de la croissance.

Les livraisons de SEAT sont en progression grâce aux excellents résultats des 5 principaux marchés européens. Entre janvier et octobre, l’Allemagne (98 000 ; + 16,6 %), l’Espagne (93 300 ; + 15,0 %), le Royaume-Uni (54 700 ; + 13,1 %), la France (26 000 ; + 27,9 %) et l’Italie (17 600 ; + 15,7 %) ont enregistré une croissance à deux chiffres. Ces pays sont à l’origine de la croissance de SEAT avec l’Algérie, où la marque a déjà livré 16 800 véhicules, soit 4 fois plus qu’à la même période en 2017 (3 900).

L’Autriche (16 900 ; + 11,1 %), la Pologne (10 700 ; + 15,8 %), la Belgique (8 500 ; + 28,4 %) et le Portugal (8 500 ; + 23,9 %) sont 4 autres grands marchés où SEAT a enregistré une solide croissance entre janvier et octobre.

La hausse des ventes stimule les bénéfices opérationnels

Les records de vente se ressentent aussi dans les résultats financiers. Entre janvier et septembre 2018, les bénéfices opérationnels de SEAT ont augmenté de 54,4 % pour atteindre le chiffre record de 237 millions d’euros (contre 154 millions entre janvier et septembre 2017). Les marges bénéficiaires plus élevées, qui sont le résultat de la hausse des ventes de véhicules de segments supérieurs et de modèles mieux équipés, ont contribué à l’augmentation des bénéfices. En outre, les revenus ont grimpé de 6,7 % au cours de cette période pour s’établir à 7,744 milliards d’euros (contre 7,255 en 2017), c’est le chiffre d’affaires le plus élevé dans l’histoire de SEAT.