La technologie dernier cri et la créativité d’une équipe de 200 designers s’associent dans le processus de conception d’un nouveau véhicule. Des systèmes de rendu en trois dimensions convertissent le croquis des designers en un véhicule virtuel. Toutefois, les mains d’un sculpteur talentueux restent nécessaires pour transformer une idée en réalité pour la première fois. Voici les étapes:

Des crayons, du papier et 2.000 croquis : tous les nouveaux véhicules commencent par un dessin au crayon sur du papier. L’équipe de designers propose jusqu’à 2.000 croquis, mais un seul est finalement retenu. Leur mission consiste à définir la personnalité et les fonctions du nouveau modèle. Leurs idées peuvent se baser sur l’architecture ou la mode. Ainsi, un sac à main, une paire de chaussures ou un immeuble peuvent, par exemple, servir d’inspiration pour la conception d’un siège.

Croquis en 3D : l’esthétique et la créativité doivent aussi respecter les exigences techniques. La technologie 3D et les programmes de mise en forme permettent de convertir les croquis en trois dimensions pour obtenir une conception fonctionnelle du véhicule.

Comme un jeu vidéo : la conception finale du nouveau véhicule peut être visualisée grâce un programme similaire à celui qui permet de créer des jeux vidéo ou des films d’animation. Grâce aux lunettes Full HD, les ingénieurs vivent leurs premières impressions au volant du véhicule virtuel. Ces techniques permettent un temps de production dix fois plus rapide qu’avec les processus traditionnels.

Un véhicule en argile grandeur nature : un modèle en argile reste nécessaire pour évaluer les volumes du nouveau véhicule en taille réelle. Un sculpteur est chargé de transformer 2.500 kilos d’argile à l’aide d’une spatule et de façonner avec précision la silhouette du futur véhicule grâce à une fraiseuse.

Cent formules de peinture pour une seule couleur : la palette de couleurs d’un véhicule demande trois ans de travail pour créer chaque nuance. La créativité et la chimie s’associent dans le laboratoire de peinture pour obtenir la teinte souhaitée. Jusqu’à cent formules sont créées pour obtenir une couleur.

Quelle sensation ? La bonne nuance doit être trouvée, mais aussi les textures que le futur client percevra à l’extérieur et à l’intérieur du véhicule. Pour ce faire, des designers graphiques, des designers textiles et des diplômés des beaux-arts se réunissent pour étudier les surfaces et développer des propositions pour les portes ou les tableaux de bord, en associant des surfaces mates et brillantes à différents cuirs gaufrés et motifs de surpiqûres.

Volant entièrement cousu main : tous les volants sont cousus à la main par des tailleurs qui ne disposent pour outils que d’une aiguille courbe et de leur talent. Ils conçoivent les motifs eux-mêmes et utilisent jusqu’à trois kilomètres de fil par couleur pour recouvrir à la main les sièges ou le levier de frein à main. Ces professionnels font partie de l’équipe de 200 personnes qui contribuent à la conception d’un véhicule, au sein de laquelle les artisans et les spécialistes des techniques de création numérique collaborent.